Ma stratégie pour vivre mieux et en bonne santé !

Je suis heureux de vous présenter le livre que je viens de faire paraître.


Vous en avez peut-être pris connaissance en accédant au programme vidéo que je vous ai proposé il y a peu.

Cette fois vous avez mes conseils par écrit, dans un livre de plus de 120 pages.

Sans pouvoir remplacer un contact individuel et spécifique entre le demandeur et son thérapeute, c’est pour vous aider à piloter une « nutrition sur mesure » que j’ai écrit ce livre.

Il s’intitule « OPTIMISEZ VOTRE SANTÉ GRÂCE AUX COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES ».

Il est conçu en deux parties.

Dans la première partie du livre

Je traite des principaux nutriments dont vous ignorez peut-être les risques de déficience et ce qu’ils peuvent vous apporter.

Je conseille à toutes et tous de la lire entièrement, car nous sommes tous concernés et « le diable se cache parfois où on ne l’attend pas ».

Moi-même, il y a peu de temps que j’ai réalisé que même dans le sud de la France et en dehors des vallées alpines on pouvait manquer d’iode.

Quand je me suis intéressé à ce fait je me suis rendu compte que les causes étaient évidentes : pour, souvent de très bonnes raisons, nous consommons de moins en moins de sel, ou parfois, pour d’autres raisons nous croyons consommer de bons sels et, justement ceux-ci n’apportent pas d’iode.

Il est évidemment formellement déconseillé de se supplémenter sauvagement en iode, j’y reviens en détail dans le livre.

Voici la table des matières de cette première partie :

  • Iode
  • Coenzyme Q10
  • Glutathion
  • Magnésium
  • Microbiotiques
  • Oméga 3
  • Vitamine C
  • Vitamine D
  • Vitamine K
  • Zinc

Je pense qu’après m’avoir lu, vous ne pourrez plus dire : « je n’ai pas besoin de compléments nutritionnels, une alimentation équilibrée me suffit ! ».

Dans la seconde partie du livre

Je traite des déficiences nutritionnelles et des moyens d’y suppléer, selon vos situations de vie et vos pathologies.

Vous pourrez lire la partie qui vous concerne et conseiller les autres à vos ami(e)s…

Vous allez découvrir que certaines d’entre elles (comme « le déséquilibre du microbiote » ou « une meilleure immunité » ) nous concernent en réalité tous.

Voici la liste des chapitres traités :

  • Fragilité osseuse
  • Articulations
  • Déséquilibres du microbiote
  • Santé cardiovasculaire
  • Une meilleure immunité
  • Dépression
  • Dysfonctionnement de la thyroïde
  • Prostate
  • Vision
  • Allergie

J’ai dû ici choisir mes sujets, il y en aura d’autres…  peut-être pour un deuxième tome !

Ce qui m’a guidé pour écrire

  • « Si tu es malade, essaye de comprendre pourquoi ». Hippocrate
  • « Le médecin du futur ne donnera pas de médicaments, il formera ses patients à prendre soin de leur corps, à la nutrition et aux causes et à la prévention des maladies ». Thomas Edison.
  • « Je n’ai jamais rien lu sur la dose optimale de vitamines, depuis que j’ai appris à lire, il y a 63 ans. » Linus Pauling, en 1967 (donc à l’âge de 66 ans) 

Ces trois citations pourraient, à elle seules résumer mes réflexions, mes recherches et mes expériences durant mes quarante années d’exercice médical.

Ce sont elles qui m’ont guidé vers l’écriture de ce livre.

Pour la première citation :

Si je n’avais pas rencontré des médecins et des hommes extraordinaires lors de mes études de médecine j’aurais abandonné dès la troisième année.

Car, après les cours de physique, de biochimie, d’anatomie rabâchés par cœur pour passer les examens, les visites des externes derrière le « patron » n’avaient rien de passionnant et ne répondaient pas à ma demande « apprendre à soigner ».

Le premier de mes inspirateurs fut le professeur Fred Siguier[1] qui fit le discours inaugural du CHU Cochin où je mettais pour la première fois les pieds en 1967. Ce Grand Patron, cet humaniste, faisait ses visites dans les services alors qu’il était aveugle. A cette époque, sans internet, on perd la trace de ce grand homme qui, à la première minute du premier cours de Faculté disait aux étudiants : « Si vous n’êtes pas des passionnés, passez votre chemin ! ».

Lisez la conférence[2] que Pierre Godeau lui a consacré à l’occasion des 400 ans de la Pitié Salpêtrière, c’est un bijou à méditer dans notre monde actuel.

Dans d’autres lettres, je vous ai entretenu du docteur Julian et de nombreux autres confrères qui ont presque tous disparu et m’ont transmis cette passion de comprendre afin de pouvoir soigner les causes des maladies et non leurs conséquences.

Initié, parmi les premiers étudiants français à la « cancérologie médicale » qui allait devenir une spécialité à part entière grâce au Professeur Lucien Israël, je découvris, dans les années 1980 d’autres causes et d’autres mécanismes. Ceux qui conduisent au cancer qui reste encore et malheureusement la plus grande cause de mortalité dans le monde.

On était plus seulement dans la philosophie ou l’humanisme et Lucien Israël[3] qui savait se battre comme un judoka et ex chef de réseau de la Résistance nous disait : « Si vous n’avez pas un caractère de Commando Parachutiste, laissez tomber la cancérologie et passez à une spécialité plus pépère ».

Rester à cette première citation c’est valoriser l’interrogatoire, son ressenti et l’examen clinique du patient[4].

On est à contrecourant de ce que l’on observe aujourd’hui. L’internet, les réseaux sociaux et les forums tendent à faire croire que l’on peut se comprendre soi-même ou qu’une machine peut prendre la place du médecin.

C’est un leurre !

Le patient doit s’exprimer, en toute intimité et confiance, en « colloque singulier » pour permettre au médecin d’analyser, de différencier et de valoriser les éventuelles origines de sa maladie.

Quant aux machines… elle ne seront qu’une aide et ne remplaceront pas, pas plus que l’intelligence artificielle, l’intelligence, le talent, l’expérience et la pugnacité du médecin.

La téléconsultation qui représente un indéniable progrès ne peut se concevoir (à mon sens) que :

  • Soit comme une aide qu’un médecin va demander à un confrère spécialiste, dans le cadre d’une pluridisciplinarité ;
  • Soit comme un complément ou un suivi de consultation véritable.

Un thérapeute digne de ce nom ne peut engager sa responsabilité, ni même donner des conseils en dehors de ce cadre strict.

La deuxième citation :

Ne choquera pas les lecteurs de mes lettres que vous êtes.

Nous savons tous qu’une grande partie des médicaments sur le marché pharmaceutique sont souvent inutiles et même dangereux[5] et que les vraies découvertes pharmacologiques sont rares depuis la fin du XXème siècle.

Bien entendu, ne jetons pas le bébé avec l’eau de son bain : ce dernier siècle nous a apporté de grandes innovations thérapeutiques contre les maladies infectieuses, les maladies cardiovasculaires et même les cancers.

Mais aujourd’hui les grandes découvertes et les vraies innovations sont rares.

La « marchandisation » et le poids des lobbies essouffle la recherche et les maladies chroniques prenant peu à peu le pas sur les maladies aigües, beaucoup d’anciennes stratégies médicamenteuses ne sont plus adaptées. On s’éloigne du sacro-saint principe enseigné en faculté : « Un symptôme, une cause, un médicament » qui a orienté la médecine pendant presque un siècle.

La malbouffe, le stress chronique et mal géré, les addictions aux écrans, le tabac, les effets secondaires des médicaments, les facteurs infectieux latents et les déséquilibres nutritionnels induisent aussi de nouvelles maladies que les médecins formés il y a plus de vingt ans connaissent mal ou peu. On voit aussi apparaître des maladies virales comme certaines formes de dengue, le zika ou le chikungunia ou des maladies dues aux perturbateurs endocriniens ou aux pollutions dont ils n’ont jamais entendu parler pendant leurs études.

De façons plus optimiste, il faut remarquer que le sport (ou plus généralement l’exercice physique soutenu et régulier) est considéré comme un médicament polyfonctionnel aussi bon pour nous protéger des maladies cardiovasculaires que neuropsychiques ou pour éviter la récidive de certains cancers. Il est même (en France) prescrit sur ordonnance.

Concernant la nutrition, notons que de récentes études ont démontré que le fait de se nourrir en bio, donc sans ou presque sans pesticides, peut conduire à une diminution statistique tout à fait imprévisible, de l’ordre de 76% de l’apparition de lymphomes[6].

Je discutais récemment avec une amie vétérinaire qui me confiait que depuis qu’elle avait à sa disposition des croquettes parfaitement équilibrées et bio elle avait constaté une diminution significative du nombre de cancers dans sa patientèle de chiens et de chats. Elle concluait avec humour : « Si on continue comme ça les animaux seront bientôt mieux nourris que les hommes ! »

La troisième citation :

Nous envoie au cœur du problème : Qu’on le nomme « micro-nutrition », nutrithérapie ou nutrition orthomoléculaire pour reprendre le vocabulaire de Linus Pauling[7], nous parlons de la même chose.

A côté de la diététique que l’on enseigne à des diététicien(nes) que l’on forme pour proposer des menus globalement équilibrés notamment en hospitalisation et en structure de retraite ou de convalescence, il existe une science de la nutrition plus complexe qui tente de s’assurer qu’un menu est équilibré en protides, glucides lipides mais également en nutriments, c’est-à-dire en vitamines, minéraux, acides gras, enzymes. Mais aussi dépourvu au maximum d’éléments toxiques comme par exemple les acides gras chauffés (dits trans), des dérivés potentiellement cancérogènes (comme l’acrylamide des fritures) des dérivés pro-oxydants comme le pain ou la viande noircis, des dérivés augmentant la glycation comme les sucres trop chauffés ou des pesticides, additifs dangereux, etc…

Cette nutrition « sur mesure » c’est ce que l’on nomme nutrition orthomoléculaire, c’est-à-dire adapter l’apport nutritionnel à la situation précise d’une personne.

Ce « calcul » nécessite un examen, une écoute attentive des conditions de vie, des problèmes de santé et des antécédents familiaux. Il doit, souvent être prolongé par des examens biologiques complémentaires sanguins, salivaires ou urinaires. Il a donc un coût ce que certaines personnes peuvent avoir du mal soit à comprendre soit à assumer.

Ce livre n’aurait pas été possible sans l’aide de toute l’équipe de Santé Nature Innovation (SNI) et plus particulièrement Anne Prunet avec qui j’ai beaucoup travaillé. Bien entendu je remercie également mon éditeur Sébastien Duparc qui tout en me guidant m’a toujours laissé une pleine liberté rédactionnelle.

J’espère que ce livre vous aidera réellement « à prendre votre santé en main », c’est à dire à mettre en place une véritable prévention active et participative qui vous permettra de vivre le plus longtemps possible et surtout en bonne santé.

Bonne lecture et envoyez-moi vos commentaires après l’avoir lu !

Docteur Dominique Rueff


[1] http://sftg-soissons.fr/2015/07/22/fred-siguier-1909-1972/

[2] http://sftgsoissons.f.s.f.unblog.fr/files/2015/07/fred-siguier.pdf

[3] https://www.fayard.fr/documents-temoignages/destin-du-cancer-9782213599748

[4] Ce sur quoi insistait le professeur Fred Siguier

[5] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/la-bande-des-4000/

[6] https://www.20minutes.fr/sante/2359523-20181023-plus-gros-consommateurs-bio-risque-lymphome-reduit-76

[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine_orthomol%C3%A9culaire



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


5 réponses à “Ma stratégie pour vivre mieux et en bonne santé !”

  1. marie-françoise dit :

    votre livre est ecrit pour les personnes qui n ont pas de pb de santé .
    et par exemple vous faites des recommandations pour developper son mmunité , mais il faudrait ecrire un livre pour les personnes atteintes de maladie auto immune , qui ne doivent justement pas developper leurs defenses immunitaires, puisque elles se retournent contre elles ….

  2. Georges Strickaert dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais acheter le livre OPTIMISEZ VOTRE SANTÉ GRÂCE AUX COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES proposé ici, mais je ne vois aucun lien actif le permettant
    Merci de m’aviser comment procéder pour le faire
    Cordialement,

  3. Nicole D. dit :

    Bonjour,
    Comment faire pour acheter votre livre « Optimisez votre santé grâce aux compléments alimentaires » ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement
    Nicole

  4. rueff dit :

    Le voici tel que l’a transmis l’éditeur:
    https://pro.sni-editions.com/m/1099849

  5. Kailan dit :

    Où trouvez votre livre pour le commander?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…