Pour votre mémoire, apprenez des poésies et prenez ceci…

Je n’ai jamais cessé de le dire et de l’écrire à mes patients. Oui, les antioxydants, c’est très bien, mais il ne sert à rien d’en prendre n’importe quand et n’importe comment… C’est vrai que les antioxydants peuvent se révéler très utiles pour stimuler votre cerveau et notamment votre mémoire.

Mais quand doit-on en prendre ?

Pour balayer toute incertitude, le plus simple est de réaliser un bilan antioxydant global.

En fonction des résultats de ces bilans dits « de stress oxydatif », des apports en antioxydants peuvent être proposés dès la quarantaine.

Cela peut même se faire avant si l’on a dû affronter des situations particulièrement stressantes, ou des maladies génératrices de stress oxydatif.

Parmi les antioxydants les plus conseillés, on trouve :

  • La vitamine C, à condition que son apport soit réparti dans la journée : 1 à 3 g par jour de vitamine C en poudre diluée dans un litre d’eau à boire fractionné dans la journée, ou 1 comprimé à action prolongée (AP) matin et soir de 500 à 1000 mg.
  • La vitamine E : 100 à 400 mg, suivant l’âge, une à deux fois par semaine, d’un mélange de vitamine E sous forme naturelle (d-alphatocophérol ou gamma-E tocophérols, tocotriénols en fonction des déficiences constatées).
  • La coenzyme Q10 ou ubiquinol qui exerce une action antioxydante sur les vaisseaux sanguins et par voie de conséquence sur le cerveau. Les analyses montrent de fréquentes déficiences et, selon mon expérience, des apports quotidiens de 120 à 360 mg par jour peuvent considérablement relancer la « vitalité cérébrale ». Des dosages sanguins permettent de guider cette supplémentation.
  • Les « radicaux thiols » et en particulier la N-acétylcystéine qui, en outre, est précurseur d’un autre antioxydant au rôle fondamental : le glutathion.
  • Zinc, cuivre et plus rarement sélénium qui interviennent dans la composition d’enzymes antioxydantes comme la superoxyde dismutase (SOD) ou la glutathion peroxydase (GSPD).

Les antioxydants aideraient à préserver la mémoire des personnes âgées

En 1999, des chercheurs ont examiné le rapport entre les niveaux d’antioxydants du plasma sanguin, dont les vitamines A, C et E, et la mémoire dans une population âgée multiethnique.

Selon le Dr Anthony J. Perkins, rattaché à « l’Indiana University Center for Aging Research » (Indianapolis) et directeur du projet, le stress oxydatif est impliqué autant dans le processus de vieillissement que dans les changements pathologiques associés à la maladie d’Alzheimer.

Il existe d’autres solutions pour cultiver sa mémoire et garder un esprit vif : n’hésitez surtout pas à continuer à apprendre des poésies par exemple ! Ou même à jouer au Sudoku…

Mais il existe également quelques plantes vraiment efficaces. Surveillez votre messagerie, je vous en parlerez très bientôt…

Docteur Dominique Rueff




N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


7 réponses à “Pour votre mémoire, apprenez des poésies et prenez ceci…”

  1. Patricia ARCAZ dit :

    Bonjour,
    Je suis très intéressée par toutes les publications et articles auxquels je suis abonnée mais pouvez-vous me dire où réaliser un bilan de « stress oxydatif » sérieux ? Ces analyses sont-elles prises en charge ou sinon, combien cela coûte t-il ? Merci pour votre réponse.

    • Decarreau Jacques dit :

      Plutôt que des pilules quelques conseils et références de bons fruits et légumes seront les bienvenus merci !!

    • Maurice BERCOT dit :

      bonjour,
      j’ai 88 ans, et un gros besoin pour retrouver de la mémoire qui me défaut souvent. Que faire contre cette carence , merci pour votre réponse.

  2. Bénédicte plomion dit :

    Bonjour à tous je voulais seulement préciser de ne pas prendre de curcuma lorsque l’on est sous anticoagulants quel qu’il soit.En effet il a une action fluidifiante,complètement contre indiqué avec ces médicaments.Je n’ai pas été vigilante en lisant la notice et je me suis retrouvée avec un INR à 5.Merci et bonne continuation à tous.

  3. Marie dit :

    Merci Docteur pour tous vos messages si intéressants et si agréables à lire.
    Comme on aimerait avoir un médecin tel que vous …

    Vos conseils pour la mémoire sont vraiment les bienvenus.

  4. Lucas dit :

    A la suite de cancers du sein, un médicament pour « assécher » mes hormones (afin d’éviter les récidives) m’a été prescrit (avec effets indésirables bien entendu). Qu’en pensez-vous ?

  5. melot danielle dit :

    Très bon le curcuma , dans ma salade chaque jours . Merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *