Vers une alimentation VRAIMENT anticancer ? (partie 2)

Dans ma lettre précédente je vous ai présenté le régime cétogène ou « LCHF ».

Ce type de diète, depuis longtemps proposé pour le traitement de l’épilepsie et la perte de poids, a de nombreuses propriétés préventives et adjuvantes sur le cancer et d’autres maladies. Vous trouverez de multiples exemples et témoignages sur le site du docteur Laurent Schwartz[1].

L’oxygénation et le fonctionnement mitochondrial jouent un rôle fondamental sur la capacité de nos cellules à se diviser correctement, à se différencier sans devenir « folles » et… cancéreuses.

Mais, nous dit Laurent Schwartz[2], il y a un autre phénomène auquel le Prix Nobel allemand Otto Warburg n’avait pas pensé : « Il existe une enzyme appelée pyruvate déshydrogénase (PDH) qui permet le passage du pyruvate (un dérivé du sucre) vers la mitochondrie[3] (…) L’acide lipoïque stimule la PDH : le pyruvate est alors dégradé par la mitochondrie qui était simplement « débranchée ».

Si la mitochondrie se remet à fonctionner, elle va produire de l’énergie et brûler. La croissance ralentira. Mais dans le cas du cancer, la mitochondrie « fuit ». Du citrate sort de la mitochondrie pour aller dans le cytoplasme[4] d’alentour. Pour combler la brèche, il faut bloquer une autre enzyme clé, la « citrate lysase » par de l’acide hydroxycitrate ».

Le traitement métabolique du cancer

Selon le docteur Schwartz, le « traitement métabolique du cancer » se résume :

  • A l’établissement d’un régime cétogène[5] ;
  • A l’injection en intra-veineuse lente[6] de 600 milligrammes par jour d’acide lipoïque et à défaut d’une prise de 800 milligrammes en gélules, matin et soir ;
  • A la prise de 500 milligrammes, trois fois par jour, d’hydroxycitrate.

Dans son livre l’auteur insiste très justement sur le fait qu’aucune étude scientifique randomisée n’a validé ces données.

Mais il a raison de préciser que, si des essais thérapeutiques doivent être menés dans le cadre réglementé des institutions, il existe aussi une autre loi : « l’assistance aux personnes en danger » qui doit permettre l’établissement de protocoles dits « compassionnels » lorsque le médecin l’estime nécessaire.

L’acide lipoïque est un adjuvant classique conseillé dans le cadre des complications du diabète que l’on trouve, sous forme de complément alimentaire sur Internet[7].

L’hydroxycitrate se trouve dans les pharmacies, parapharmacies ou sur internet[8]. Il est extrait d’un fruit exotique : le Garcinia cambogia ou le tamarinier de Mamabar et ressemble à une sorte de citrouille.

Ces supplémentations n’ont aucun effet secondaire ni toxique.

« Ce n’est peut-être pas la panacée, mais c’est un énorme progrès »

Le docteur Schwartz explique qu’avec le concours d’un autre cancérologue parisien le docteur Norbert Avetyan, la combinaison d’un traitement classique (chimio ou radiothérapie), du régime cétogène et de ces molécules a permis à certains patients « de passer le cap et de survivre dans des conditions acceptables » et il ajoute : « Ce n’est peut-être pas la panacée, mais c’est un énorme progrès ».

Certains pensent que ces propos sont encore trop novateurs pour être pris au sérieux. Ils ont tort ! Laurent Schwartz précise qu’en 2004 il y avait déjà 15.000 publications sur l’aspect métabolique du cancer. En 2015 ce chiffre avait déjà doublé.

Aujourd’hui le rôle métabolique des cancérogènes est admis par tous les cancérologues. « Il est des dizaines de congrès pour la seule année 2015 qui parlent de métabolisme tumoral. Les équipes le plus en pointe sur ce sujet sont celles de Vikas Sukhatme (Boston college[9]), Peter Pedersen (John Hopkins University, School of Medicine, Baltimore) Sybille Mazureck (université de Giessen , Allemagne ou en France Poyssegur (CNRS)[10] et Guido Kroemer (Institut Gustave Roussy) ».[11]

D’autres recherches sur le traitement métabolique du cancer

Ces recherches sont encore empiriques et je vous déconseille (contrairement au régime cétogène, à l’acide lipoïque et à l’hydroxycitrate) de les tester sans l’avis et la surveillance d’un praticien expérimenté dans ce domaine.

Dans tous les cas ils nécessitent une prescription médicale.

Beaucoup de médicaments empêchent plus ou moins la pénétration des glucides dans la cellule et sont testés sur l’homme et l’animal.

Parmi eux, un ancien et efficace traitement du diabète de type II : la metformine. Mais les doses sont encore imprécises. Cette molécule n’est pas toujours bien supportée et son impact sur la fonction rénale doit être surveillé.

J’ai personnellement conseillé, à sa place, un complément alimentaire qui lui aussi a une action sur la glycémie : la berbérine[12], sans bien entendu être actuellement en mesure de confirmer un résultat statistique.

D’autres molécules ont été « essayées » avec plus ou moins de succès :

  • La digoxine est un médicament très ancien, extrait de la feuille de digitale (cette petite fleur violette qu’on trouve dans les campagnes), prescrit dans certains troubles du rythme et dans l’insuffisance cardiaque. A doses contrôlées elle ralentit le cœur et augmente son débit. Mais ce remède qui présente des contre-indications est dangereux et même mortel en cas de surdosage. Le docteur Schwartz ajoute : « La digoxine a de nombreux effets biologiques dont celui de diminuer l’entrée du glucose dans les cellules du cœur ». Quelques études évoquent d’ailleurs une action sur le ralentissement de certains cancers : celui de la prostate[13], celui du sein[14].
  • La naltrexone est un médicament classiquement prescrit pour aider à la désintoxication des alcooliques. A doses faibles deux auteurs[15] ont rapporté des améliorations de maladie d’Alzheimer, de sclérose en plaque et de cancers ce que semblent confirmer de nombreuses publications[16].
  • Le diclofénac est un des premiers anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisé (sous les marques Voltarène, Flector, Artotec). Une équipe belge[17] a remarqué son action anti métastatique sur le cancer du sein. On trouve d’autres publications à propos du cancer du côlon[18], et du pancréas[19]…
  • L’aspirine à faibles doses a également été testée dans plusieurs indications, notamment le cancer du côlon[20].

Polyamines et cancers

Les polyamines sont des composés organiques retrouvés dans des organismes aussi différents que les micro-organismes, les plantes et les animaux qui jouent un rôle encore mal élucidé dans la prolifération cellulaire.

Elles sont issues du métabolisme des acides aminés et du cycle de l’urée et sont naturellement présentes dans toutes les cellules animales, végétales ou bactériennes.

Chez l’homme ces composés sont synthétisés dans la flore intestinale et apportées par la nourriture exogène.

A ce jour, plus de 80 000 publications scientifiques et près de 200 brevets sont recensés sur ce sujet. En France, l’INSERM a des équipes spécialisées qui y travaillent.

Les polyamines sont essentielles à la division cellulaire, à la régulation de leur croissance et leur apoptose (ou mort programmée)[21]. Toute cancérisation induit une synthèse de polyamines. Et en retour toute synthèse de polyamines est à l’origine d’une cancérisation. Cela explique qu’une présence de polyamines en excès soit considérée comme anormale et serve de pronostic dans le cadre de certains cancers.

Les polyamines putrescine et cadavérine sont des composés issus de la dégradation des protéines responsables de l’odeur nauséabonde des cadavres animaux. Les polyamines spermidine et la spermine[22] sont deux composés qui agissent comme hormones de croissance.

Certaines polyamines rencontrées dans le venin des araignées sont neurotoxiques.

Mais attention, « il ne suffit pas de bloquer ou de perturber leur métabolisme, car les cellules en prolifération ont accès à une source exogène importante de polyamines provenant en grande partie de l’alimentation et dans une moindre mesure, de la production bactérienne intestinale ».[23]

Le dosage des polyamines érythrocytaires (PAE) peut constituer pour certains cancers une donnée pronostique intéressante : « Le dosage des PAE est un nouveau marqueur biologique de survie spécifique dans le cancer du rein à cellules claires. »[24].

Mais d’autres cancers sont concernés : « Il existe des relations entre le métabolisme des polyamines et les cancers digestifs, du sein ou de la prostate et des tumeurs du système nerveux comme les gliomes et les glioblastomes[25]. Chez l’animal, l’association d’un traitement de chimiothérapie à une alimentation sans polyamines a permis de doubler le temps de survie » rapporte le nutritionniste Anthony Berthou dans un excellent article publié sur le site « La santé par la nutrition »[26].

Il précise qu’une alimentation appauvrie en polyamines a pour effet de réduire les douleurs. Cet effet n’est d’ailleurs pas spécifique au cancer puisque des régimes appauvris en polyamines ont été proposés dans le traitement de la douleur chronique, de l’hypersensibilité à la douleur et dans la fibromyalgie[27].

Le docteur Philippe Fievet[28], comme le docteur Schwartz, considère donc le cancer comme une maladie métabolique globale « affectant tous les compartiments de l’individu, y compris dans sa sphère psychique. Les chercheurs ne s’y sont pas trompés et ont entrepris d’évaluer l’efficacité d’une carence en polyamine sur une tumeur maligne. Plusieurs approches ont été considérées, mais l’appauvrissement de la ration alimentaire en polyamines est sans doute l’approche la plus simple. En effet, puisque la tumeur reconstitue son pool vital de PA en puisant dans l’extérieur via l’intestin, quoi de plus logique de l’affamer sur ce point. »

Une alimentation sans polyamines

Selon le Professeur Guy Simonnet du CHU de Bordeaux l’alimentation privée de polyamines améliore l’anémie du cancéreux, diminue le grossissement de la rate et permet de lutter plus efficacement contre la douleur.

Le Professeur Jacques-Philippe Moulinoux[29] et ses équipes INSERM et CNRS du CHU de Rennes travaillent depuis 30 ans sur le sujet. Ils ont entrepris d’évaluer l’efficacité d’une carence en polyamines sur une tumeur maligneSelon eux, en plus du traitement conventionnel, les deux moyens les plus simples de diminuer l’activité négative des polyamines sur la croissance des cancers seraient :

  • Agir sur leur production au niveau de la muqueuse intestinale par l’intermédiaire d’une antibiothérapie: L’antibiotique retenu est la Néomycine® (à défaut le Flagyl®). De plus il a été démontré que la Néomycine® était un inhibiteur de capture intestinale de PA. Ce traitement permet une inhibition à 95 % de la progression tumorale dans plusieurs types de tumeurs greffées chez l’animal.
  • Diminuer drastiquement les aliments pourvoyeurs de polyamines en limitant les apports en :
    • Agrumes (oranges, pamplemousses, clémentines…) et leurs jus, en raisin et son jus, en mangue, litchis, banane, reine-claude et fruits de la passion ;
    • Pois (toutes familles confondues, pois cassé, fèves, petits pois…), lentilles, fèves, poivrons verts, tomates, champignons et choucroute ;
    • Farine d’épeautre, de sarrasin et de seigle complètes et leurs dérivés, flocons d’avoine, soja (hormis lait et yaourts de soja), quinoa, graines (lin, sésame, courge, tournesol) et les noisettes ;
    • Graines de courge, de lin, de sésame, de tournesol ;
    • Certains fromages (cantal, comté, brie, munster, reblochon, roquefort, bleu d’auvergne) ;
    • Le foie, les fruits de mer (huîtres, noix de Saint Jacques, palourdes, foie de morue, bigorneaux, œufs de saumon) ;
    • Certains condiments et aromates :  moutarde, germe de blé, levure de boulanger, spiruline, son d’avoine, cornichons, pollen, sauce tamari, sauce soja, tempeh, basilic, cerfeuil, origan, curcuma, curry, safran ou poudre d’ail.

Mais Anthony Berthou a parfaitement raison de préciser[30] : « Le recours à une telle alimentation peut toutefois générer des interrogations du fait de l’exclusion de certains aliments habituellement considérés comme globalement bénéfiques pour la santé, mais il s’agit encore une fois ici, d’un protocole spécifique, dont les bénéfices possibles peuvent justifier son application temporaire. »

Pour être complet il me faut ajouter qu’il existe actuellement sur le marché, disponibles en pharmacies et remboursables sur prescription médicale, deux substituts de repas pauvres en polyamines : la Castase® et le Polydol®[31].

Une nutrition idéale « anticancer » ?

Y a-t-il, donc, une alimentation anticancer idéale ?

Il faut bien distinguer la prévention d’une part, l’effet adjuvant à une thérapie d’autre part, qui s’applique à une maladie diagnostiquée et évolutive.

Dans un premier temps, en plus des conseils que je vous avais précédemment proposés[32], on peut se rapprocher du régime métabolique tel que le conseille le docteur Schwartz, sans oublier ni l’acide lipoïque ni l’hydroxycitrate.

Si les résultats sont insuffisants ou si l’on est confronté à des douleurs importantes, on peut tenter une alimentation globalement appauvrie en polyamines et remplacer une partie de l’alimentation par des substituts de repas spécifiques.

Il semble que, de par le monde, beaucoup d’équipes travaillent sur ce sujet et que les connaissances évoluent très vite. Elles vont à coup sûr permettre de simplifier et d’alléger le traitement du cancer et la souffrance des patients.

Docteur Dominique Rueff


[1] Lire : « Le grand livre de l’alimentation cétogène » de Nelly et <ulrich Genisson, éditions Thierry Souccar 2017

[2] https://www.livrenpoche.com/anticancer-

[3] http://dr-rueff.com/867-au-revoir-david.html

[4] Aucoin M, Cooley K, Knee C, Fritz H, Balneaves LG, Breau R, Fergusson D, Skidmore B, Wong R, Seely D. : Fish-Derived Omega-3 Fatty Acids and Prostate Cancer: A Systematic Review. Integr Cancer Ther. 2016 Jun 29. pii: 1534735416656052.

[5] Yun EJ, Song KS, Shin S, Kim S, Heo JY, Kweon GR, Wu T, Park JI, Lim K. : Docosahexaenoic acid suppresses breast cancer cell metastasis by targeting matrix-metalloproteinases. Oncotarget. 2016 Jun 23. doi: 10.18632/oncotarget.10266.

[6] https://www.cancer.be/complementsalimentaires/curcuma

[7] https://www.santenatureinnovation.com/epice-anticancer-sante-naturelle/

[8] https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/le-cancer/cancer-et-alimentation/qanticancerq-david-servan-schreiber-avait-il-vu-juste-:« L’acide ellagique s’est révélé potentiellement aussi efficace que les médicaments connus pour ralentir la croissance des vaisseaux »

[9] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/lalimentation-sante-conseille/

[10] http://guerir-du-cancer.fr/laurent-schwartz/

[11] Cancer, un traitement simple et non toxique, les premiers succès du traitement métabolique

[12] https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg

[13] C’est-à-dire augmenter l’oxygénation en diminuant le besoin de sucre

[14] Page 63 de son livre « Cancer : un traitement simple et non toxique » Editions Thierry Souccar, 2016

[15] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/connaissez-bien-coq10/, https://www.lettre-docteur-rueff.fr/ne-vous-caramelisez-pas, https://www.lettre-docteur-rueff.fr/antioxydants/

[16] https://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Banting

[17] http://www.thierrysouccar.com/sante/info/quest-ce-que-lindex-glycemique-327

[18] Montignac, Atkins, Dukan ont eu leurs instants de gloire dans le domaine de l’amaigrissement

[19] http://observatoireprevention.org/2017/09/01/etude-%C2%A8pure%C2%A8-lalimentation-sante-resultats-surprenants-conclusions-prematurees/

[20] https://eatfat2befit.com/regime-ceto-gbm

[21] http://guerir-du-cancer.fr/le-cancer-du-poumon-est-dope-par-le-sucre/

[22] http://guerir-du-cancer.fr/temoignages/

[23] http://guerir-du-cancer.fr/articles/

[24] http://www.creer-son-bien-etre.org/listes-des-aliments-alcalinisants-et-acidifiants, http://www.sante-nutrition.org/quels-sont-les-aliments-les-plus-alcalinisants/,

[25] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/lalimentation-sante-conseille/

[26] http://www.lepoint.fr/sante/le-film-sugarland-denonce-l-exces-de-sucre-dans-nos-assiettes-24-01-2018-2189171_40.php

[27] http://www.thierrysouccar.com/nutrition/livre/ceto-cuisine-2755

[28] Déjà cité

[29] https://www.nutritionconcept.com/acides-amines-et-proteines/442-vitall-acetyl-l-carnitine-60-comprimes-3700195623363.html?search_query=carnitine&results=10

[30] https://www.nutritionconcept.com/le-poids/240-plant-fusion-tm-3700195660313.html

[31] http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-triglycerides-chaines-moyennes-tcm-quest-ce-que-cest-2442,

[32] https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/vidal/produits-id13826-NUTRICIA-HUILE-DE-TCM.html

[33] http://www.thierrysouccar.com/sante/info/comment-evaluer-lacidite-de-lorganisme-987

[34]

[35] Laboratoire Dissolvurol, Monaco, www.dissolvurol.com

[36] Laboratoire Lehning



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


30 réponses à “Vers une alimentation VRAIMENT anticancer ? (partie 2)”

  1. Claudette Barbo dit :

    Bonjour
    Je lis tjrs avec beaucoup d intérêt votre lettre cependant auriez vous un conseil d alimentation et quelle bonne conduite de vie pour une petite fille qui développe une puberte précise
    Merci
    Cb

  2. Joelle Chevalier dit :

    Merci pour ces informations sur une alimentation contre le cancer. Je suis heureuse de voir l’information sur ce sujet peu à peu s’amplifier. Que de plus en plus de gens en profitent et guérissent du cancer.
    Moi-même, j’ai suivi le protocole du dr Schawrtz en suivant le régime cétogène pendant 6 mois, avant et après mon opération d’un cancer du colon stade 3 en mai 2017 . Et j’ai refusé la chimio pour prendre acide lipoïque, hydroxycitrate , metformine et voltarène. Je n’ai pris les deux derniers que 3 mois.
    Mais je continue à prendre les deux premiers depuis et j’ai évidemment continuer à exclure les sucres rapides de mon alimentation . Et je m’en porte jusque là très bien car mes résultats sont jusqu’ici excellents.
    Méfiez-vous de l’acidité
    Il ne faut pas croire la médecine officielle : le cancer est une maladie guérissable.
    Joelle

  3. Gonachon Nicole dit :

    Bonjour,
    Juste un petit mot pour vous informer que j’ai pris pendant 6 mois de la Berbérine et que cela n’a eu aucun effet sur mon diabète de type 2. j’en suis toujours à 6,9 en hémoglobine glyquée. j’ai par ailleurs perdue 10 kl, sans régime, juste en n’étant plus soumise à des stress importants. là non plus aucun effet sur le taux de diabète de type 2. Par contre j’ai retrouvé une grande forme et de l’énergie.
    Cordialement.
    Merci pour votre lettre fort intéressante.
    Nicole

  4. ROLLIN Jacqueline dit :

    Bonjour , j’ai une question à laquelle j’aimerais beaucoup recevoir une réponse. Il s’agit d’un aliment à la réputation anti-cancer le Broncoli et autres cruciféres. J’ai lu de nombreux articles disant que si on est hypothyroïdien , ce qui est mon cas , on doit absolument les écarter de son alimentation, ce qui me désole car je les adore. Et j’ai lu , une fois , une seule fois , un entre- filet dans un article disant que cette recommandation ne concernait que les cruciféres mangés crus car avec la cuisson ce gros inconvénient pour la thyroïde disparaissait. Je les mange cuits-vapeur… Alors je peux en manger ? MERCI de votre réponse

    • Dominique Rueff dit :

      Il faut faire vérifier le métabolisme de votre thyroide avant et après. Dans tous les cas il ne faut pas abuser, pas plus de deux fois par semaine et consommer cuit à basse température

  5. MEUNIER Françoise dit :

    Bonjour,
    atteinte d’un cancer de l’ovaire établi début 2016, j’ai lu avec passion le livre du Dr Ménat et j’ai suivi nombre de ses conseils. Je suis donc suivie par un médecin pour un traitement avec les produits du Dr Beljanski. Je suis étonnée que vous n’en parliez pas. J’ai subi une hysterectomie et une chimiothérapie suivie par 15 injections d’Avastin. Je n’ai jamais eu de nausées, très peu d’effets secondaires (juste des picotements dans les pieds qui persistent …). J’ai acheté aussi le livre du Dr Schwartz mais j’ai préféré continué le traitement en cours qui me semble pour l’instant efficace. Que pensez-vous donc de ces produits Beljanski qui sont malheureusement très chers. Merci de me répondre. Cordialement. Françoise Meunier

  6. ellabrooksblog dit :

    Merci pour le travailler et les chapitresorder a custom essay

  7. Cialis dit :

    Claudette Barbo dit :, thanks so much for the post.Really thank you! Great.

  8. Plée Dominique dit :

    Décidément, on ne sait plus à quel saint se vouer.
    Parmi les aliments riches en PA cités dans l’article, la plupart sont conseillés pour une alimentation saine et anti-cancer justement…

  9. Fuhrmann dit :

    Cher Docteur,
    J’ai lu le livre du Dr Schwartz. J’ai pu trouver l’acide Alphalipoïque chez Bionutrics pour mes patients. Pouvez-vous me donner le nom d’un labo recommandable pour l’Hydroxycitrate ou Carcinia Cambogia?
    En vous remerciant

  10. Christian dit :

    Bonjour,
    je ne m’y connais pas beaucoup mais je trouve illogique de recevoir des injections en intra-veineuse lente[6] de 600 milligrammes par jour d’acide lipoïque en parallèle avec un régime destiné à faire baisser l’acidité.
    Cordialement.

  11. Sylvette Richard dit :

    Bonjour,je trouve que vos lettres sont pas toujours simples à comprendre et il sont trop longues mais je vous apprécie quand même. Merci

  12. Echchihab dit :

    Pourriez-vous nous indiquer le nom d’un laboratoire sérieux où nous pourrions acheter l’acide lipoïque ainsi que l’hydroxycitrate ?

  13. LANNEVAL dit :

    Ces recommandations me laissent pensives car si je comprends bien, il reste la viande à manger à volonté.

  14. louchart dit :

    pertinence des recommandations du Dr Schwarz pour un cancer non épithéliale de la vessie avec ablation de celle ci et de la prostate par proximité et mise en place d’une stomie par impossibilité de reprise des voies naturelles(uretères trop attaquées)

  15. Eléonore dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article, j’ai une double question à laquelle j’espère vraiment recevoir une réponse :
    Est ce que dans le cas d’un gliome de bas grade, il peut être bien de suivre ce traitement métabolique et d’y associer le régime cétogène ? Ceci pour contenir son évolution, voir pour que cette tumeur de bas grade régresse ?
    MERCI D’AVANCE pour votre réponse.

  16. Eléonore dit :

    Bonjour,
    Est ce que le traitement métabolique et diète cétogène peuvent être recommandés en cas de gliome de bas grade ?
    Merci d’avance.

  17. Touzeau dit :

    Bonjour Docteur
    Pensez vous que l’huile de nigelle peut avoir une influence sur le cancer du colon métastase foie et poumons,
    Actuellement :Alimentation cetogene traitement métabolique du Dr Schwartz jeûne durant les chimios, Je n’ai que très très peu d’enzymes pour éliminer les toxines de chimio mais je vais plutôt très bien malgré bientôt presque 2 ans de chimio avec quand même une bonne régression du cancer.
    J’ai 60ans je bouge beaucoup sports méditation, joie de Vivre.
    Voilà je vous remercie d’avance pour la reponse à ma question
    Corine

  18. Guy Tenenbaum dit :

    Cancer métastatique de la prostate Phase 4 terminale
    Autophagie ou Keto Diete Apres 2 mois de Jeune totale les resultats a venir !
    J’ai besoin d’etre en Autophagie et non pas seulement en Keto Diete.

    Est ce une bonne idee de « casser » mon Autophagie pour afaiblir le Cancer et est ce aussi une bonne idee le Baking Soda pour alcaniser l’environnement de mon cancer ?

  19. Eloïse dit :

    Bonjour
    Je n’ai pas vu la réponse quel labo recommandez vous?
    J’ai aussi un gliome de bas grade qui grossit malgré 24 mois de chimio.
    J’aimerai essayer le traitement métabolique…
    Merci pour votre réponse.

  20. SHARON dit :

    VÉRITABLE TEMOIGNAGE DE LA FAÇON DONT J’AI RÉDUIT LE CANCER PAR LE MÉDECIN DR, ALABI HERBAL MEDICINE.

    Bonjour à tous, je suis Sharon d’Australie, je suis ici pour témoigner de la façon dont je me suis fait guérir du CANCER. Je n’avais jamais pensé que le docteur ALABI MOHAMMED pouvait soigner mon cancer, jusqu’à ce que je sois guéri avec sa phytothérapie, j Je ne trouve aucune solution à ma maladie, j’ai dépensé beaucoup d’argent pour acheter des médicaments contre CANCER à l’hôpital et plusieurs médicaments, mais en vain, jusqu’au jour où je naviguais sur Internet quand je suis tombé sur un excellent message de Mme Diana des États-Unis qui ont vraiment dit qu’elle était diagnostiquée avec CANCER et avait été guérie par le Dr ALABI cette semaine-là grâce à l’aide de son médicament à base de plantes, alors je me demande vraiment pourquoi les gens l’ont appelé le grand guérisseur, je ne savais pas que c’était tout et le travail parfait qu’il a fait, alors je l’ai rapidement contacté, et il m’a posé quelques questions et il a dit une chose que je n’oublierai jamais: toute personne qui l’a contacté aura toujours guéri en moins de trois semaines, alors j’étais étonné quand j’ai entendu cela de lui, alors j’ai tout fait il me demande de le faire et il prépare le médicament à base de plantes et me l’envoie par le biais du service de messagerie UPS. J’ai reçu le médicament à base de plantes au bout de 3 jours. Il m’a également expliqué comment utiliser le médicament à base de plantes. Après seulement 3 semaines d’utilisation, j’ai été guéri. de cancer dont il a dit que je serais guéri, donc après 3 semaines de toute la force qui me laissait avant de revenir rapidement et de devenir très fort et en bonne santé, cette maladie m’a presque tué, alors je suis allé à l’hôpital pour un test et le médecin a dit Je suis négatif, je suis très heureux de la guérison du Dr ALABI MOHAMMED, originaire de l’Afrique ancienne. Merci, Monsieur, pour votre excellent travail. Si vous avez également besoin de son aide pour tout type de maladie, vous pouvez le contacter via son adresse e-mail dralabim5@gmail.com ou vous pouvez appeler ou utiliser Whatsapp lui au +2348155011610.

    LE MÉDECIN ALABI MOHAMMED PEUT ÉGALEMENT TRAITER LA MALADIE SUIVANTE:

    1. VIH / SIDA

    2. HERPES

    3. CANCER

    4. SLA

    5. L’hépatite! B

    6. RAPPORTER DE L’EX AMOURE A VOUS AIMER ENCORE

  21. Bruno dit :

    Bonjour, je profite de ce forum pour faire part de mon cheminement et de mes choix, face à mon cancer de la prostate. J’ai découvert ma maladie en décembre 2014. Passé le cap de la douche froide, il a fallu entamer des démarches. Comme beaucoup, j’ai consulté un urologue qui très vite m’a proposé l’ablation de ma prostate. Etant cavalier professionnel, je me voyais mal poursuivre mon métier avec des fuites urinaires et la perspective de l’impuissance à 48 ans, ne me tentais pas non plus. La perspicacité de mon épouse m’a permis de découvrir le Dr Schwartz et surtout, son approche différente des autres praticiens. J’ai pris contact avec lui et les perspectives qu’il m’a proposé, m’ont rapidement convaincu. Depuis 4 ans et demi, je suis ses prescriptions médicales à base de Metformine, Acide Alpha Lipoique et Hydroxycitrate. Mon PSA à fluctué à la hausse et à la baisse en restant jusqu’à ce jour entre 3,45 et 5,40. Je peux continuer à exercer mon métier, avoir une vie d’homme normale et des projets plein la tête. J’espère que mon témoignage pourra aider certain à se rassurer sur cette approche thérapeutique et à trouver leur voie face à cette maladie.

  22. schmidt nathalie dit :

    bonjour, mon mari cancer de la prostate metastasé aux os , il a commencé les chimio depuis décembre après 5 ans d’hormones ; pouvez vous me donner l’adresse ou le numéro de tél où je pourrais joindre le dr schwartz ? Merci beaucoup

  23. marcelo pear dit :

    Bonjour, je suis Marcelo Pear et je viens de Rio au Brésil. Permettez-moi de témoigner devant le public au sujet d’un grand docteur en phytothérapie, nommé Dr wise of Africa, qui m’a aidée dans ma propre maladie. J’avais le VIH / SIDA depuis plus de 5 ans et j’allais presque jusqu’à la fin de ma vie à cause de l’apparence de ma peau. Tout ce que j’ai dans la tête, c’est d’abandonner parce que la vie ne m’intéresse plus. Un soir, ma sœur m’a dit avoir trouvé sur Internet un médecin capable de guérir le VIH / sida. Cela ne m’intéressait pas car je n’y croyais pas. Elle m’a aidé avec tout ce que le médecin demandait, remplissait le formulaire de traitement pour moi et utilisait même son propre argent pour me procurer le médicament. Pendant une semaine d’utilisation du médicament, j’ai commencé à devenir plus fort, mon sang a commencé à couler normalement 4 à 7 jours plus tard, j’ai commencé à prendre du poids, avant la deuxième semaine, mon corps a commencé à se développer, ma peau a commencé à se développer. Après un mois, j’ai fait un test de dépistage du VIH et un résultat négatif. Je suis tellement heureuse de pouvoir dire que je ne suis plus une patiente atteinte du VIH / sida. Si vous avez le VIH / SIDA, l’hépatite, l’herpès ou le VPH, une maladie coronarienne ou toute autre maladie, veuillez contacter le Dr WISE. Son email est: DRWISEHIVHEALINGHOME@GMAIL.COM et son numéro Whatsapp est: +2349063191711. Je vous souhaite bonne chance, que Dieu vous bénisse tous. Vous pouvez également m’envoyer un email à marcelopear756@gmail.com
    .

  24. Hudson Chase dit :

    La solution CURE, le guérisseur naturel, le guérisseur spirituel et le remède
    Dr Tom O Brien PhD Herboriste
    Telegam; 1 [780] 860-4382, appel ou message; 1 [209] 6914416
    mail; Lisaclinton187@gmail.com ou you tube [https://youtu.be/9tU_k-lSWMA]
    huile de cannabis et traitement et traitement du cancer, [CBD] Cannabidiol aide le cancer du pancréas à vivre plus longtemps et nous guérissons. planter la pilule, le cannabis est une drogue d’introduction au réfrigérateur,
    médicament qui traite, restaure, suppléments et mécanisme de traitement.OCD, dépression légère, insomnie et traitement des troubles anxieux.
    nous fournissons également des mauvaises herbes, cannabis sativas [marijuana], Green crack, mescaline, cannabidiol [CBD] dans le monde entier à un prix abordable, nous traitons avec du cannabis, Herbal medicinal, ENGLISH MEDICATION..Nous sommes scientifiques à la Queen Mary University de Londres.
    votre santé est garantie, assurée et définitive.

  25. Songara Vishal dit :

    TÉMOIGNAGE DE LA FAÇON DONT JE ME SUIS GUÉRÉ (VIRUS DE L’HERPÈS SIMPLEX) PAR LE GRAND MÉDECIN GUÉRISSEUR MAZU
    Bonjour à tous, je m’appelle Songara Vishal. Je suis ici pour témoigner de l’excellent travail que le docteur Mazu a accompli dans ma vie avec l’aide de sa médecine traditionnelle à base de plantes. Je souffre du VPH depuis 2016 et depuis lors, je cherche des solutions pour y remédier. Je suis allé dans différents hôpitaux, mais j’ai découvert qu’aucun d’entre eux ne me permettait de perdre de l’argent. Alors j’ai décidé de tout vivre à Dieu, alors je prenais mes médicaments pour maintenir ma vie et réduire les douleurs. Ainsi, ce dimanche matin, après être rentré du service, je me suis assis et j’ai commencé à me poser des questions. Mon téléphone a sonné. C’est ma sœur qui a appelé. J’ai répondu à l’appel et elle a commencé à me dire qu’un de ses amis qui souffrait Le docteur Mazu, le phytothérapeute, vient de guérir du même herpès. Puis je me suis sentie déconcertée, même si j’étais un peu confuse, alors elle m’a encouragée à donner un essai au Dr Mazu et à constater par moi-même, puis je lui ai dit de m’aider à obtenir son contact et à me les transmettre. contactez le Dr Mazu et envoyez-les-moi immédiatement. J’ai immédiatement contacté le Dr Mazu et il m’a dit tout ce que je devais faire pour me permettre d’obtenir les herbes pour mes médicaments. Et je suis aujourd’hui en bonne santé et en bonne santé, sans aucun symptôme de VPH ni de maladie dans mon corps. Et il m’a également dit qu’il n’y avait pas de maladie sur cette planète qui ne guérisse pas et qu’elle pouvait soigner toute maladie à laquelle on pourrait penser à l’aide d’herbes médicinales. Donc, si vous souffrez du VPH ou de toute autre maladie, comme
    1 cure de cancer
    2 cure de diabète
    3 syphilis
    4 cure d’herpès
    Cure de 5 verrues
    6 cure de HPV
    7 asthme
    8 phytothérapie de grossesse
    Vous pouvez également contacter le Dr Mazu avec cette adresse électronique à l’adresse suivante: DRMAZUOTEHIVHEALINGCENTRE@GMAIL.COM ou whatsapp +2348159171423 afin que vous puissiez également recevoir votre guérison et partager votre témoignage.

  26. john heather dit :

    C’est ainsi que j’ai guéri mon cancer à l’aide de la médecine des plantes.
    Bonjour à tous, Je suis ici pour vous commenter CANCER. Je n’avais jamais pensé que Dr.MUSTAFA pouvait guérir ma solution contre le cancer, j’ai dépensé beaucoup d’argent pour l’épuiser. Il a été diagnostiqué d’un cancer et a été guéri par le Dr MUSTAFA. Je me demande donc vraiment pourquoi les gens l’ont appelé le grand guérisseur. Je n’ai jamais su que tout cela était dû au travail formidable et parfait qu’il accomplissait si rapidement. posez-moi quelques questions, et il a dit une chose, je n’oublierai jamais qu’il sera toujours là, alors j’ai été stupéfait tout le temps que j’ai entendu cela de lui, tellement id il veut le faire et il prépare la phytothérapie et Je l’envoie par le service de messagerie DHL pour constater qu’après trois semaines. Cette maladie était presque mortelle. Elle a donc été hospitalisée pour le dernier test et le médecin m’a dit qu’il n’y avait aucune trace de la maladie en moi. J’en étais très heureux. Dr. .MUSTAFA de la partie ancienne de l’Afrique, merci pour votre excellent travail. Si vous avez également besoin d’aide pour tout type de maladie, vous pouvez contacter Herbalremedies21@gmail.com ou vous pouvez appeler ou Whatsapp lui sur +2347010821863.
    il est également spécialisé dans la SLA, l’HAPETITE B, l’HERPES et le VIH / SIDA

  27. Katerina dit :

    Mon nom est Katerina, on a diagnostiqué un cancer du sein chez ma belle-mère en février 2018. Nous avons fait une chimiothérapie, mais le cancer est toujours présent. J’ai entendu parler des pouvoirs de guérison de l’huile de cannabis Rick Simpson et je l’ai immédiatement achetée chez Ricksimpsoncannabishemoil@gmail.com et ma belle-mère a commencé à prendre le médicament prescrit par Rick Simpson. Quelques semaines seulement après avoir pris l’huile, sa santé s’est beaucoup améliorée et elle ne souffre plus du cancer.
    Merci,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…