Et maintenant ?

Et maintenant ?

Chère amie, cher ami,

« Et maintenant, que vais-je faire, de tout ce temps que sera ma vie ? » chantait Gilbert Bécaud.

Je sais que beaucoup d’entre nous sont terriblement angoissés. Le rebond épidémique n’en est pas la seule cause. Les fins de mois sont de plus en plus difficiles pour beaucoup d’entre nous. Et nous prenons conscience de l’urgence à adopter de vraies mesures pour lutter contre le dérèglement climatique. Cela rajoute, à juste titre, une autre cause d’angoisse.

Si je n’avais qu’un seul message pour cette fin d’année, un seul cadeau à vous offrir, ce serait celui de vous « recentrer », de vous mettre en paix, quels que soient les événements autour de vous.

Plus facile à dire qu’à faire ! Mais il faut absolument essayer si vous voulez traverser la tempête sain(ne) et sauf(ve).

La peur est liée au mental. Faisons-le taire. Asseyons-nous en silence et tentons de vider ce mental de tout affect. C’est une question de survie.

Que vous pratiquiez la méditation[1], la cohérence cardiaque[2] ou tout simplement la course à pied, vous apaiserez votre mental et surtout, vous prendrez de la distance avec lui. Vous comprendrez que l’actualité est un train à trop grande vitesse, tellement folle qu’elle engendre la peur.

Certains donnent le conseil de couper radio ou télévision. Ce n’est pas ce que j’ai personnellement choisi. Je préfère regarder, écouter, m’informer, mais en plaçant une distance, avec souvent un sourire au coin des lèvres.

Je ne reviendrai pas sur l’historique de cette crise que l’on nous dit « sanitaire », mais si l’on y réfléchit sereinement, elle va certainement bien au-delà.

Cela va faire maintenant deux ans que l’on s’attaque à nos libertés en tentant de nous faire croire que confinements, masques et vaccins sont notre seule voie de survie.

Personne ne sait qui est à la manœuvre… Et ceux qui le sont savent-ils eux-mêmes pourquoi ? Mais peu importe, les faits sont là : la société est clivée, certaines familles sont déchirées, et maintenant, on propose de vacciner les jeunes enfants chez qui on n’a jamais retrouvé de maladies gravissimes, à l’exception de certains cas particuliers qui n’ont rien à voir avec le virus.

Comme vous, j’ai rêvé que nous aurions un vaccin efficace. Mais cette injection d’ARN messager (qui est tout sauf un vaccin) n’a pas tenu ses promesses.

Pire, elle a blessé et tué un certain nombre d’entre nous[3]. Si vous avez un doute, écoutez les différents replays des soirées du « Conseil Scientifique Indépendant »[4], que vous trouverez sur la plateforme « CrowdBunker ». Vous aurez accès à beaucoup d’informations que les grands médias ne diffusent pas, à l’exception de quelques-uns comme « L’Heure des Pros » avec Pascal Praud sur la chaîne CNews, ou Sud Radio avec André Bercoff qui a récemment interviewé le Professeur Luc Montagnier[5].

Pascal Praud a eu le courage de faire témoigner les familles de certaines personnes décédées après cette injection. Certes, ces événements sont très rares, souvent pas plus d’un cas sur 1 million de vaccinations. Mais dans d’autres circonstances, avec d’autres essais cliniques, on aurait stoppé la commercialisation du vaccin.

Je continue à penser que, sur le plan éthique, il n’est pas tolérable d’engendrer de tels effets indésirables : ils peuvent conduire à des handicaps ou même à des décès, alors que c’est un procédé supposé protéger les personnes en bonne santé d’une maladie bénigne pour un grand nombre d’entre nous.

Le manque de stratégie et de boussole, la peur de ceux qui « sont aux manettes », ont conduit à des meurtres. C’est totalement inacceptable.

J’aimerais vous faire prendre conscience que tout ceci ne peut qu’être lié à l’acceptation et la soumission : l’immédiate réponse limbique[6] à une situation d’agression.

Je vous invite à regarder une vidéo[7] passionnante où est interviewé Alexandre Boisson, ex-policier du GSPR, ex-garde du corps de l’ancien président Nicolas Sarkozy : il y explique de façon limpide comment et à quel point la peur, en paralysant une structure située au centre de notre cerveau que l’on appelle l’amygdale[8], arrive à sidérer le fonctionnement de nos hémisphères cérébraux, et donc notre pensée rationnelle. En cette période, comme tout animal vivant, nous sommes en situation d’urgence et n’avons que deux solutions : le combat ou la fuite. Et quand le combat nous semble impossible, il ne reste que la fuite, c’est-à-dire l’acceptation et la soumission, sans aucun espace de réflexion rationnelle.

Beaucoup d’entre nous restent figés en situation de peur permanente, ce qui engendre une impossibilité de penser et de réfléchir rationnellement et méthodiquement. C’est une forme d’hypnose collective liée à un véritable trouble neurologique, contre lequel il est impossible de lutter tant que la terreur est présente.

C’est pour cela que je vous conseille, soit de fermer votre radio et votre télévision, soit de les regarder avec distanciation, mais surtout de prendre le temps de vous isoler dans la journée, autant de fois qu’il est nécessaire pour vous retrouver, communiquer avec votre moi réel et vous réapproprier la réalité.

Je n’ai jamais pensé que toutes les mesures sanitaires proposées étaient mauvaises ou inutiles. Certaines, comme le lavage des mains régulier, le port du masque à l’intérieur ou même à l’extérieur, lorsque nous sommes dans une foule dense, une certaine distanciation physique (mais jamais sociale), sont des mesures efficaces de tout temps pour lutter contre les épidémies. Elles sont absolument indispensables sans être trop contraignantes. D’autres sont cependant absurdes, comme le port du masque à l’extérieur lorsqu’on est loin des autres.

Quant à cette injection d’ARN messager que l’on tente de nous faire passer pour un vaccin, nous ne pouvons qu’en être déçus. Comme je l’ai longuement précisé dans une précédente lettre[9],  elle n’a aucun caractère altruiste puisqu’elle n’empêche absolument pas la circulation du virus. Quant à ses résultats réels sur notre protection personnelle vis-à-vis de l’infection, on constate qu’elle est beaucoup plus faible que les chiffres annoncés par les différents laboratoires. On a tenté de nous faire croire que les personnes doublement et correctement vaccinées étaient à l’abri. Je peux vous dire qu’autour de moi, actuellement, je ne vois que des malades bien vaccinés. Même notre Premier ministre y est passé. Quant à la protection vis-à-vis des formes graves, demandez à notre ministre de la Culture ce qu’elle en pense…

Restons dans une pensée rationnelle, compréhensive et compassionnelle !

Arrêtons de rêver : si vous désirez vous faire vacciner, c’est tout à fait votre droit, alors faites-le, sans hésitation. Si vous pensez qu’il est préférable de soigner votre immunité naturelle[10], qui sera toujours bien plus efficace qu’une immunité vaccinale[11], faites-le aussi et précipitez-vous pour faire doser et corriger, si besoin, votre taux de vitamine D[12].

Dans une interview[13] sur la chaîne CNews, le 21 novembre dernier, le professeur Christian Perronne, qui ne peut pas être taxé par son curriculum vitae d’être anti-vaccinaliste, est revenu sur le fait qu’en Inde, ce sont les régions vaccinées qui ont eu beaucoup plus de malades que les autres. Et les autres, qu’ont-ils eu ? Des kits ou des médicaments tant décriés dans nos pays dits « modernes » : hydroxychloroquine, ivermectine ou antibiotiques comme l’azithromycine ou la doxycycline…

Et voilà encore un autre scandale : comment a-t-on pu empêcher les médecins de terrain, les médecins généralistes, de soigner leurs patients avec ces molécules dans une situation d’urgence, alors que l’on ne connaissait absolument pas, dans la vraie vie, l’efficacité du vaccin ?

Comment l’ensemble de la communauté médicale a-t-elle pu tolérer ce fait ?

Alors, maintenant, pour ne pas céder à la panique générale, ni à votre angoisse personnelle, voilà ce que je vous propose de faire : recentrez-vous, vivez normalement en respectant les gestes barrière, et reprenez votre vie en main en vous respectant vous et votre liberté.

Dans une interview récente[14], le docteur Laurent Toubiana, épidémiologiste, chercheur à l’INSERM, directeur de l’IRSAN[15]  (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé) déclare que cette cinquième vague est probablement une « farce ». Écoutez-le attentivement, et pour encore mieux diminuer votre angoisse, je ne résiste pas à vous citer quelques extraits d’une rassurante analyse[16] du professeur en biochimie à Aix-Marseille, Jacques Fantini : « Ce nouveau variant apparu en Afrique australe défraye la chronique, du fait du très grand nombre de mutations dans sa protéine Spike. Afin d’en savoir plus sur sa contagiosité, j’ai appliqué à ce variant une analyse de transmissibilité qui m’avait permis, dès l’apparition du variant Delta en avril dernier, d’anticiper son expansion au niveau mondial (…). Il est donc a priori moins transmissible que Delta, qui reste à ce jour le variant possédant le T-index le plus élevé.
Une analyse détaillée de la protéine Spike du variant Omicron suggère que cette avalanche de mutations n’obéit à aucune logique de sélection, mais plutôt à une absence de contrôle immunologique (patient immunodéprimé ?) et/ou à des traitements antiviraux pouvant favoriser l’apparition de mutations. (…) En conclusion, cette analyse du variant Omicron laisse penser que ce variant ne supplantera pas le Delta. (…) Dans tous les cas, les gestes barrière restent incontournables pour tous. »

Les premières remontées de terrain que j’ai à ce jour semblent indiquer que les symptômes provoqués par ce nouveau variant sont différents de ceux du variant Delta, qui reste majoritaire à ce jour :

  • C’est une infection strictement respiratoire qui justifie dans tous les cas la prescription d’antibiotiques.
  • Dans les cas graves, où la concentration d’oxygène dans le sang baisse, il faut absolument envisager une prescription d’oxygène à haut débit. J’en profite pour vous rappeler que dans de précédentes lettres, je vous ai conseillé l’achat d’un petit appareil qui ne coûte pas plus d’une vingtaine d’euros, que l’on appelle « oxymètre de pouls » et qui permet de mesurer le taux d’oxygène que vous avez dans le sang. La possession d’un tel appareil est plus qu’utile en cette période. Il vous alerte sur l’urgence d’une mise sous oxygène.
  • Les phénomènes d’hypercoagulation du sang, c’est-à-dire les risques thrombo-emboliques[17], observés avec les précédents variants, semblent moins fréquents avec le variant Omicron. Et le test sanguin dont je vous ai précédemment parlé, les D-Dimères[18], le confirme.
  • Les perturbations hépatiques avec une augmentation des tests inflammatoires comme la ferritine, les transaminases ou même les gamma GT, semblent assez fréquentes et possiblement dépendantes de l’action du virus sur votre microbiote. Vous pouvez les prévenir en faisant une cure de microbiotiques[19].

Dans tous les cas, cette infection semble moins grave que les précédentes, à condition, bien entendu, que vous ne soyez pas atteint d’autres maladies qui vous fragilisent, ou que vous ne soyez pas trop âgé et déjà en insuffisance respiratoire.

Est-il donc bien raisonnable de fermer les frontières, comme le font actuellement Israël et l’Australie, ou faudrait-il se contenter de tester les voyageurs à leur arrivée sur le sol français, et si besoin de les isoler en attendant d’en savoir plus ?

Quant à nous, en cette fin d’année et à l’approche des fêtes, je vous le redis encore et encore, essayons de rester en paix.  Unissons-nous en répétant comme un mantra : « Le monde est en paix et moi aussi », ainsi que le propose le mouvement « Boire de l’eau et nourrir la paix »[20].

Libérons notre amygdale !

Essayons d’élever le débat : il est possible que les événements actuels annoncent un Nouveau Monde qui rendrait l’humanité plus solidaire et plus consciente des dangers qui menacent, par rapport à l’industrialisation effrénée et donc la crise climatique.

Ce que je dis est bien entendu terrible pour ceux qui ont succombé des suites du Covid. Mais il est possible que ces événements, que nous ne devrions pas vivre avec une telle angoisse, nous protègent d’autres événements bien plus terribles encore.

Je souhaite vous proposer, en guise de cadeau de Noël pour cette fin d’année, les trois lectures qui ont occupé tout mon mois de novembre :

  • Les ouvrages de Philippe Guillemant[21]: La route du temps, La physique de la Conscience, et Le Grand virage, parus aux éditions Trédaniel. Je vous recommande aussi d’écouter ses vidéos sur YouTube et de visionner le DVD « La route de la conscience[22] » que Jean-Yves Billien a réalisé à son sujet. Philippe Guillemant conduit aujourd’hui une recherche fondamentale en physique de l’information. Il est l’auteur de la « théorie de la double causalité », un modèle de création de la réalité fondé sur le libre-arbitre qui conduit, entre autres choses, à une explication rationnelle de la synchronicité[23] et débouche sur un véritable « pont » entre Science et Spiritualité. Il se réfère aux Dialogues avec l’Ange[24] qui m’avaient tant ému lors de leur première parution en 1979 : c’est la seconde lecture que je vous conseille. En voici un extrait :

« Attention, ce n’est plus moi qui parle ! Par ces mots commence, dans un petit village de Hongrie, une étonnante aventure spirituelle. Dès lors, et durant 17 mois, des forces de Lumière que les quatre amis appelleront aussi « Anges » ou « Maîtres intérieurs »[25] s’expriment par la bouche d’Hanna. »

  • Pour rester dans les synchronicités, je vous invite également à lire La prophétie des abeilles[26], que l’on m’a offert fin novembre, et qui vous fera voyager dans les couloirs du temps. C’est un beau roman pour Noël, fondamentalement optimiste sur la période actuelle.

Je vous souhaite donc une bonne fin d’année et de joyeuses fêtes dans la paix et la joie, tout au fond de vous et autour de vous.

À bientôt,

Docteur Dominique Rueff


[1] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/mediter-pour-sa-sante-et-celle-des-autres/

[2] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/devenons-coherents/

[3] https://odysee.com/@ivermectine-covid.ch:5/(st-fran%C3%A7ais)-The-Testimonies-Project–risques-de-la-vaccination-covid,-des-victimes-isra%C3%A9liennes-t%C3%A9moignent-(-www.vaxtestimonies.org):b

[4] Tous les jeudi soir en direct sur CrowdBunker de 21h à 23h. https://crowdbunker.com/

[5] https://www.sudradio.fr/societe/pr-luc-montagnier-il-y-a-des-gens-qui-meurent-des-effets-du-vaccin

[6] Système ou formation limbique, ensemble regroupant des structures très diverses : le cortex cingulaire, l’hippocampe, les noyaux septaux, l’amygdale, l’hypothalamus et la réticulée mésencéphalique, et jouant un rôle important dans la mémoire et les réactions comportementales d’ordre alimentaire, sexuel ou social, en liaison avec le cortex cérébral et l’hypothalamus.

[7] https://youtu.be/74GTZeuc_yI

[8] https://www.chuv.ch/fr/psychiatrie/dp-home/en-bref/liste-des-actualites-du-dp/lamygdale-un-systeme-qui-regule-nos-actions-face-a-la-peur

[9] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/vaccines-par-altruisme/

[10] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/covid-rhino-et-autres-virus/, https://www.lettre-docteur-rueff.fr/deconfinement-noubliez-pas-votre-immunite/

[11] https://www.santelog.com/actualites/covid-19-limmunite-vaccinale-5-fois-superieure-limmunite-naturelle

[12] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/vitamine-d-21-raisons/

[13] https://www.youtube.com/watch?v=bj6PcWBgVN4

[14] https://youtu.be/diFch8bNCdQ

[15] http://recherche.irsan.fr/

[16] https://infodujour.fr/societe/54389-omicron-lanalyse-moleculaire-de-jacques-fantini

[17] https://editions.totale-sante.com/avc02-landing-video/?source=TSA184690009&utm_campaign=avc02-landing-video&utm_source=rueff&utm_medium=emailing

[18] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/vaccination-covid-mes-conseils-pour-mieux-la-tolerer/

[19] https://www.nutrition-conseil.com/produit/immu-biotiques-60-drcaps/

[20] https://www.etresoi.io/monde-paix-moi/

[21] Philippe Guillemant est un ingénieur physicien français diplômé de l’Ecole Centrale Paris et de l’Institut de Physique du Globe. Il est Docteur en Physique et Habilité à Diriger des Recherches. Il exerce son activité au CNRS (UMR 7343, laboratoire IUSTI de Polytech’ Marseille) où il est Ingénieur de Recherche Hors Classe. Spécialiste d’intelligence artificielle.

[22] http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/30972_1

[23] https://www.youtube.com/watch?v=UvCUNTDSg1U

[24] Dernière édition chez Aubier, 1979

[25] Vous les appellerez comme vous voulez : Dieu, Prophète, guide, etc.

[26] De Bernard Werber, Albin-Michel, 2021



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


21 réponses à “Et maintenant ?”

  1. Lutz dit :

    Une très belle lettre de paix, objective et non partiale. Que je vais garder. Et transmettre.
    Que ces fêtes apportent la lumière à ceux qui sont encore dans l’obscurité.
    Belles fêtes à vous.

  2. Rosa CARLUCCI dit :

    Bonjour Docteur RUEFF,
    je vous remercie pour votre travail et de partage, dans cette période si trouble.
    Je suis d’accord avec vous, nous devons rester vigilants et pas trop écouter toutes les infos.
    Pour ma part, c’est primordial de bien s’alimenter, et profité de notre mère Nature.
    Merci beaucoup, je vous souhaite à vous aussi de belles fêtes dans la Joie 💗
    Cordialement
    Rosa

  3. Lionel DHORNE dit :

    Bonjour Docteur RUEFF,
    MERCI de tout mon cœur pour ce commentaire éclairé que je garde et transmets à mes contacts.
    J’ai 2 enfants (au collège et au lycée) que je tiens à préserver des injections mises en place « à la va vite ». Je ne suis pas du genre « ça n’arrive qu’aux autres » ou « mauvais moment, mauvais endroit ». Mon premier principe est « LA VIE », ce cadeau de DIEU.
    J’ai été vacciné contre toutes les maladies. Je connais PASTEUR et tous ses travaux. Contre la Covid-19, il y a un vaccin (de même principe) développé en FRANCE à NANTES chez VALNERA.
    Voici ce que je leur ai écrit : « Bonjour Madame, Monsieur,
    Je suis un père de famille qui s’inquiète beaucoup pour la santé de ses 2 jeunes enfants : 16 et 11 ans.
    Mon fils (16 ans) aurait un voyage d’étude en ANGLETERRE en mai prochain, et on lui demande déjà se faire injecter le « je ne sais quoi »
    Ma fille (11 an) pourrait se faire injecter la même « chose », si la tournure du « les jeunes enfants distribuent 2 fois plus vite le virus » se met définitivement en place.
    Quand allez-vous ouvrir la vaccination par le VLA2001 ?
    Je suis moi-même preneur.
    A vous lire.
    Cordialement.
    Lionel DHORNE. » Envoyé le 06/12/21 à 17H40
    Cher Docteur RUEFF, pouvez-vous voir avec ce laboratoire pour la mise en place le plus tôt possible.
    D’ailleurs, le Docteur de plateau TV FRANCE2 Damien MASCRET en parlait, il y a une quinzaine.
    Portez-vous bien. Bonnes fêtes de fin d’année.
    Très cordialement.

  4. Picq dit :

    Bonjour Mr Rueff

    Je lis vos lettres avec énormément de plaisir et d´intérêts

    Merci beaucoup pour tous vos conseils et analyses
    Joyeuses fetes de fin d´année

  5. Pintard dit :

    Merci pour cette lettre apaisante et les suggestions de lecture qu’elle contient. Je vais moi aussi la garder et la transmettre.
    On a tellement besoin de savoir que d’autres personnes partagent notre point de vue, point de vue qui va à l’encontre de ce que l’on entend majoritairement.

  6. Marie-Helene dit :

    Mercy pour cette belle lettre, pleine de sagesse

  7. BENOIT GOLARD dit :

    Bonjour Mr Rueff,
    Vous expliquez exactement mon ressenti, ma sidération face à ce constat de cette anesthésie quasi collective,
    de toute lucidité, tout esprit critique, par rapport à cette situation sanitaire. De mon vivant, j’ai 57 ans, j’aurai vécu ce qu’ont dû ressentir de manière plus douloureuse encore, certaines personnes restées lucides à la montées des extrémismes d’avant et annonciateurs de guerres.

    C’est une expérience douloureuse et je reconnais avoir bien du mal à garder mon calme malgré la cohérence cardiaque que je pratique, le sport et une situation personnelle assez aisée logistiquement par rapport à d’autres.
    Merci à vous,

  8. Don dit :

    Merci pour cette belle lettre si juste, et bien appropriée à la situation.
    Puissions nous dans cette contraction de peur généralisée, ouvrir nos âmes à un monde plus vaste, unir nos forces de vie et d’amour en un courant de plus en plus large, afin de contrebalancer la tendance actuelle;
    Avec gratitude, Maryse Don

  9. Claire JACOBS-MAZILLIER dit :

    Merci Dr Rueff de votre lettre de ce 17/12/2021, pleine de sagesse et d’espoir.
    Abonnée depuis bien longtemps à votre N. lettre, je garde précieusement tous vos écrits, j’y reviens pour retrouver certaines ordonnances ou conseils, et j’ai aussi beaucoup de vos précieux livres.
    Merci infiniment.
    Belles fêtes de fin d’année.
    Claire Jacobs-Mazillier

  10. Catherine dit :

    Merci Dr Rueff pour cette lettre si juste et si bienveillante. Chacune de vos lettre est un cadeau, merci pour votre générosité.
    Je vous souhaite de belles fêtes.
    Avec gratitude, Catherine

  11. Francine Armbruster dit :

    Bonjour Docteur,
    Vos lettres sont toujours empreintes d’une grande humanité en plus des conseils médicaux qu’elles nous prodiguent.
    Et nous sentons à travers elles, combien notre santé et notre bien-être vous importent! Alors, soyez de tout cœur, remercié pour cela.
    En cette fin d’année, vous nous suggérez diverses façons de garder notre paix.
    Et là, je ne puis que partager le témoignage de ma foi en Christ Jésus. Il est Lui-même la Paix. Il est venu dans ce monde et a donné Sa vie pour cela. Mais IL nous a aussi prévenus et mis en garde contre tous ces événements que nous voyons se dérouler sous nos yeux. (Évangile de Matthieu chapitre 24). Ce qui a été annoncé est inéluctable et toutes les prophéties bibliques se réalisent l’une après l’autre.
    Alors, il est maintenant essentiel de se tourner vers Dieu, de comprendre et reconnaître qu’en réalité Jésus est mort à notre place, pour nous éviter le châtiment divin de toutes nos transgressions, et afin de connaître cette paix « qui surpasse toute intelligence »et qui nous assure, lorsque cette terre passera, de passer l’éternité avec Lui.
    C’est à la fois mon vœu le plus cher et ma prière pour vous, pour chaque lecteur/ lectrice « de bonne volonté » comme le dit l’Écriture.

  12. Francine Armbruster dit :

    Bonjour Docteur,
    Vos lettres sont toujours empreintes d’une grande humanité en plus des conseils médicaux qu’elles nous prodiguent.
    Et nous sentons à travers elles, combien notre santé et notre bien-être vous importent! Alors, soyez de tout cœur, remercié pour cela.
    En cette fin d’année, vous nous suggérez diverses façons de garder notre paix.
    Et là, je ne puis que partager le témoignage de ma foi en Christ Jésus. Il est Lui-même la Paix. Il est venu dans ce monde et a donné Sa vie pour cela. Mais IL nous a aussi prévenus et mis en garde contre tous ces événements que nous voyons se dérouler sous nos yeux. (Évangile de Matthieu chapitre 24). Ce qui a été annoncé est inéluctable et toutes les prophéties bibliques se réalisent l’une après l’autre.
    Alors, il est maintenant essentiel de se tourner vers Dieu, de comprendre et reconnaître qu’en réalité Jésus est mort à notre place, pour nous éviter le châtiment divin de toutes nos transgressions, et afin de connaître cette paix « qui surpasse toute intelligence »et qui nous assure, lorsque cette terre passera, de passer l’éternité avec Lui.
    C’est à la fois mon vœu le plus cher et ma prière pour vous, pour chaque lecteur/ lectrice « de bonne volonté » comme le dit l’Écriture. 😊❤️

  13. Salmon dit :

    Bonsoir, moi qui lisait toutes vos lettres avec grand intérêt, à vous et vos confrères, je me permets un bémol aujourd’hui. Oui, il faut garder de la distance vous avez entièrement raison, et du bon sens.
    Mais là je reçois trop de lettres qui sont anxiogènes, surtout depuis que nous avons un vaccin. Autour de moi beaucoup de victimes du Covid. C’est vraiment dramatique. Je n’ai rencontré personne pour l’instant ayant eu des soucis avec le vaccin. Le bon sens me fait penser peut-être ai je tort que le rapport bénéfice risque est en faveur du vaccin. J’espère que vous publierez ce commentaire qui ne va pas dans votre sens mais il me semble important que toutes les sensibilités puissent s’exprimer . Dites à vos confrères de ne pas en rajouter, la période est déjà assez difficile comme cela. Je vous remercie. Portez vous bien. Bien cordialement

  14. Cosima Mbengue dit :

    Bonjour DocteurRueff
    Un grand merci pour votre courriel si éclairant.
    Merci concernant le temps et le partage que vous nous consacrez régulièrement.
    Cosima

  15. christiane giletti dit :

    merci pour vos lettres pleins de bon sens, es espérant que tout ceux qui ont peur réagisse et fasse taire leur « amygdale »
    cette petite glande très peu connue
    ce qui fait dire aux violeurs : elle était consentante elle n’a rien dit alors que c’est l’amygdale qui les a déconneté pour ne pas mourir de peur

  16. VOGEL dit :

    Merci infiniment Dr. Rueff, pour votre dévouement envers nous tous qui vous lisons. Votre cœur lumineux nous offre un grand soutien dans cette tempête. Rester centrés, dans la Paix et la Joie est un merveilleux conseil, que vous nous donnez, ainsi que de nous rappeler de notre essence divine.
    Ensemble, dans l’union sacré, nous traverserons les ténébres, et nous créerons un nouveau monde radieux!
    Merci!!!!!
    Dominique

  17. jenne Aakster Sr. dit :

    De Fevriér 2020 Prof. Dr. Didier Raoult utilisé le par vous nommé medicament, dans son clinique a Marseille, et guérir les gent, pour qua pas donné lui son couronne de guérir ?

  18. Marie-Charlotte Visciglio dit :

    Merci Docteur Rueff pour vos précieux conseils et sages paroles, en cette période particulière, dont nous nous demandons quelle sera l’issue.

    Je vous souhaite de belles et heureuses fêtes de fin d’année.

    Bien cordialement,

  19. Dumont dit :

    Docteur Rueff vous êtes Génial…
    Vos réflexions rejoignent les miennes et je vous lis
    Avec très grand plaisir et intérêt
    Merci merci et très heureux Noël avec les vôtres

  20. Jack Ravenel dit :

    Un grand merci pour vos sages « conseils pour vivre mieux et plus longtemps ».
    Mais oui, la peur et même la terreur, entretenues jusqu’à la nausée par les « responsables » et les médias à leur solde, sont malheureusement plus efficaces que les sages paroles.
    Je temporise autant que possible mais bien souvent je m’aperçois que ce ne sont que des coups d’épée dans l’eau. Une personne dans la terreur ne peut plus raisonner ni prendre un peu de recul et dans ce sujet politico-médico-financier, difficile de s’y retrouver, même avec un peu de connaissances, surtout pour « l’honnête-homme » qui n’en a pas.
    Une infection n’est pas une fatalité tombée du ciel. Une maladie infectieuse, c’est une compétition entre un microbe qui essaye de s’installer dans notre corps et nos systèmes de défense qui réagissent plus ou moins vite, plus ou moins efficacement, pour le combattre. Voilà pourquoi faut-il être prêt à chaque instant de sa vie à affronter un éventuel danger. Anticiper. On n’attend pas d’être en panne sèche pour remplir le réservoir de la voiture ; ne pas attendre pas de recevoir des balles pour mettre un gilet pare-balles. Notre corps exige le même souci, les mêmes précautions.
    Voilà pourquoi j’explique, en plaisantant, que la protection contre les virus et des infections en général, se résume à trois conditions.
    Premièrement : la prévention… deuxièmement : la prévention… et troisièmement : la prévention…
    Cette boutade, très classique, peut se décliner en détail :
    * La première prévention consiste à s’assurer n’être jamais carencé en vitamines et en oligo-éléments indispensables. Et comme on n’est jamais certain de n’avoir pas de carences, mieux vaut, surtout à la mauvaise saison, se supplémenter prudemment, mais régulièrement. Par exemple, avec ces adjuvants du commerce qui contiennent 12 vitamines et 8 oligo-éléments essentiels. Il s’agit d’anticiper et ne pas attendre d’être souffrant pour y penser, mieux vaut tard que jamais, dit-on, mais quand on est dans l’urgence c’est qui est déjà trop tard (disait je crois, Talleyrand).
    * La deuxième prévention est d’entretenir son corps : prendre l’air, marcher, faire de l’exercice, s’oxygéner, ne pas se confiner, aérer les logements, ne pas négliger le repos… donc se ménager. Ce n’est pas du luxe : c’est ca-pi-tal !
    * La troisième prévention, et là c’est plus complexe, ne pas s’empoisonner. C’est-à-dire vivre sainement en évitant les excès, d’abord les nuisibles (tabac, alcool…) mais malheureusement avec l’agriculture « moderne », cette agriculture des Borgia, les poisons sont un peu partout sur la planète (air, eau, aliments…). Alors varier son alimentation et privilégier les aliments naturels, les aliments bio.
    Il faut mettre toutes les chances de son coté.

  21. Patrick OUF dit :

    Bonjour et je tiens à vous féliciter pour votre tolérance, certes beaucoup trop timide à mon gout mais je ne suis absolument pas d’accord avec ces prises de position irresponsables et très dangereuses contre le vaccin et la majorité de l’humanité. Les personnes qui entraînent leurs lecteurs dans ces dérives devront rendre des comptes, le jour venu. Nous devons être solidaires, c’est une obligation. Les extrêmes ont toujours tort!!! Et la démocratie c’est accepter le verdict de la majorité. Nous devons tous aller dans le même sens. Laissez donc les autres meneurs de conspiration se compromettre mais de grâce pas vous. Lorsque l’on est détenteur d’une tribune publique, on se doit de garder une réserve prudente sur ce genre de sujet.
    Bien amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite du Docteur Rueff de Totale Santé SA. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.