Le secret des fruits rouges

Au cours des différents conseils alimentaires que je vous ai proposés dans mes lettres, j’ai constamment insisté sur l’importance des fruits rouges, au petit déjeuner mais également dans le cours de la journée. 

J’aimerais dans cette lettre vous expliquer pourquoi, et comment bien les consommer[1].

Chaque fruit rouge a sa spécificité

Les fruits rouges sont absolument indispensables à une bonne santé !

C’est pourquoi je les recommande systématiquement au petit déjeuner. On peut les consommer en toute saison, même en hiver, puisque vous pouvez les acheter congelés (« bio » de préférence) : ils conserveront tous leurs bienfaits. Je vous explique à la fin de cette lettre comment les préparer.

Chaque fruit rouge a des propriétés particulières, mais grâce à leur richesse en antioxydants, ils sont tous aussi bons pour la circulation sanguine, l’immunité, la santé de la peau et la vue. Les fibres qu’ils contiennent sont excellentes pour votre microbiote[2] et votre transit intestinal. Ils sont aussi très pauvres en glucides (sucres), à l’exception de la cerise, et peuvent donc très bien être intégrés à un régime cétogène[3], ou du moins hypoglycémiant.

Sachez aussi que les tiges, branches et feuilles de ces fruits sont pleines de propriétés et peuvent être consommées toute l’année en infusion ! Par exemple, les infusions de queues de cerises sont un excellent moyen de faire fondre les œdèmes et contribuent à perdre du poids. 

Fruits rouges, thé vert et chocolat noir bio à 85 % : le régime protecteur du cœur

Les fruits rouges contiennent des flavonoïdes, qui sont de puissants protecteurs vis-à-vis des maladies vasculaires et inflammatoires, comme le confirme une étude anglaise de 2012[4].

Ainsi, une consommation régulière (au moins trois fois par semaine) de fruits rouges est bonne pour votre cœur !

Mais d’autres plantes et fruits sont aussi riches en flavonoïdes[5], et en particulier en catéchines[6], connues pour leurs propriétés antioxydantes : thé, raisin, oignons, pommes, cacao, grenade, café…
De très nombreuses études et méta-analyses montrent ainsi qu’une consommation régulière de thé vert diminue significativement le risque de maladies et d’accidents cardiovasculaires, et la mortalité.

Et si vous êtes un amateur de chocolat, bonne nouvelle : manger régulièrement du chocolat noir bio avec minimum 85 % de cacao apporte les mêmes propriétés protectrices que le thé vert et les fruits rouges. 

Les baies rouges protègent le cerveau  

D’après un article publié dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry[7], manger quelques baies chaque jour peut contribuer à ralentir le déclin des capacités cognitives dû à l’âge, et à préserver la mémoire.

Les scientifiques concluent que grâce à leur forte teneur en antioxydants, les fruits rouges (comme les fraises, les myrtilles ou le cassis) protègent les cellules des effets néfastes des radicaux libres.

Les chercheurs ont également découvert que les baies protègent le cerveau en changeant la façon dont les neurones communiquent entre eux. Ces changements peuvent non seulement améliorer les fonctions motrices et cognitives, mais aussi prévenir les inflammations du cerveau, qui conduisent à des lésions et à des pertes neuronales.

Une étude de 2010[8] montre que les polyphénols des baies jouent un rôle clé pour aider les cellules protectrices du cerveau à supprimer ou recycler les déchets biochimiques – un processus qui se met à décliner avec le vieillissement.

Les framboises, en particulier, auraient, selon une étude[9] parue en 2018, un pouvoir particulier sur la microcirculation cérébrale.

Les pigments des baies luttent contre le cancer

Les pigments naturels des baies, les anthocyanes, ont fait l’objet de plusieurs études, et une équipe de chercheurs de l’University of Eastern Finland[10] a décrypté leur mécanisme protecteur : les anthocyanes préviennent le vieillissement cellulaire et réduisent le risque de cancer en augmentant la fonction de l’enzyme sirtuine-6 dans les cellules cancéreuses. Les sirtuines sont des enzymes qui régulent l’expression des gènes ; en augmentant l’expression de la sirtuine-6, les anthocyanes exercent ainsi un premier effet anticancéreux.

Mais ce n’est pas tout : la cyanidine, une anthocyanine abondante dans la myrtille sauvage, le cassis et l’airelle, augmente les niveaux de l’enzyme sirtuine-6 dans les cellules cancéreuses colorectales humaines[11]. 

Des fraises contre Alzheimer et Parkinson

Des chercheurs californiens ont publié les résultats de travaux menés sur un modèle animal, suggérant qu’un composant identifié dans les fraises pourrait exercer un effet protecteur contre la neurodégénérescence cérébrale, à l’origine des maladies neurodégénératives comme Alzheimer et Parkinson.

Une équipe du laboratoire de neurobiologie cellulaire Salk Institute for Biological Studies (Californie)[12] travaille depuis plusieurs années sur les effets neuroprotecteurs des flavonoïdes contenus dans des fruits et des légumes. Leurs travaux mettent en valeur les vertus de la fisétine, un composé organique faisant partie des flavonoïdes. C’est un chimiste autrichien, Josef Herzig, qui l’a identifié dans plusieurs arbres, dont l’arbre à perruque (Cotinus coggyria ; « Fisetholtz » en allemand, d’où le nom de fisétine), mais aussi dans les fraises et les mangues. La fisétine a, depuis, fait l’objet de travaux scientifiques mettant en valeur ses propriétés antioxydantes[13].

Des framboises pour la fertilité 

Une étude de l’Université de Vérone en Italie suggère que les framboises augmenteraient la fertilité en limitant le stress dont souffrent certaines cellules sexuelles.

Les framboises sont en effet une bonne source de folates (vitamine B9), connue pour favoriser la fertilité masculine[14].

Comment bien consommer les fruits rouges  

Dans ma lettre « Un coup de rouge au petit déjeuner »[15], je propose, comme vous vous en doutez, de les consommer le matin.

Si vous utilisez des fruits rouges congelés, faites décongeler au réfrigérateur l’équivalent d’un bol de fruits rouges pendant la nuit, en y ajoutant une petite poignée d’amandes et de noix qui vont se ramollir au contact des baies[16]. Le matin, sortez le bol du réfrigérateur et ajoutez une bonne cuillère à soupe de graines de lin fraîchement moulues pour apporter des acides gras oméga-3. Je recommande également – à condition de ne pas avoir d’intolérances  d’ajouter à ce mélange un yaourt de chèvre ou de brebis, ou du kéfir d’eau ou de lait, afin de l’enrichir en microbiotiques, qui sont essentiels à une bonne santé intestinale, mais aussi à notre équilibre psycho-affectif.

Vous pouvez bien sûr manger ce mélange à une autre heure de la journée, comme en-cas l’après-midi par exemple. Évitez seulement de le prendre après 17 heures si vous avez tendance à prendre du poids.

Cependant, ne craignez pas la teneur en sucre des fruits rouges : comme je vous l’ai dit au début de cette lettre, ils sont très peu sucrés : par exemple, 100 grammes de framboises n’apportent que 9 grammes de sucre, les mûres et les myrtilles, un peu moins, et les fraises à peine plus. Pour celles et ceux qui ont des problèmes de poids ou qui veulent se rapprocher au plus près d’une alimentation hypoglycémiante, je vous conseille seulement d’éviter les cerises dont, de toute façon, la saison est de plus en plus courte.

En voyage, ou en cas d’impossibilité de trouver ces fruits, je recommande de consommer un petit verre de jus de myrtille pur (de couleur noir) que l’on trouve en magasin bio, avec éventuellement un peu de jus de grenade pur. 

Dans une prochaine lettre, je vous parlerai d’autres fruits rouges comme les bleuets (myrtilles américaines) et les raisins qui nous fournissent du resvératrol et du ptérostilbène, deux substances antioxydantes absolument indispensables à notre santé.

Chère amie, cher ami, que vous soyez en parfaite santé ou que vous souhaitiez le redevenir, j’espère que cette lettre vous aura convaincu(e) de l’absolue nécessité de manger régulièrement des fruits rouges.

Docteur Dominique Rueff


[1] Retrouvez d’autres informations sur mon blog : https://dr-rueff.com

[2] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/quelques-milliards-pour-votre-sante/ , https://www.lettre-docteur-rueff.fr/etes-vous-biotique-2/

[3] https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=regime-cetogene

[4] https://academic.oup.com/ajcn/article/96/4/781/4576861

[5] https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/flavonoides-polyphenols.html

[6] https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/nutrition-catechine-17610/

[7] https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/jf2036033

[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=microglie+%26+strawberrie

[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29318244

[10] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29515203

[11] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23387969

[12] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28575152, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28714503

[13] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22713961

[14] https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2002/sem01/mag0517/dossier/sa_5497_fertilite_zinc_acide.htm

[15] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/coup-de-rouge-petit-dejeuner/

[16] Certains proposent de faire tremper les oléagineux toute une nuit dans de l’eau seule et de les ajouter dans le mélange le matin, une fois rincées, afin de totalement éliminer l’acide phytique – un élément qui pourrait inhiber l’absorption des minéraux qu’ils contiennent. Il n’est cependant pas impossible que le trempage dans le bol de fruits rouges conduise aux mêmes résultats.



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


7 réponses à “Le secret des fruits rouges”

  1. Chantal Kurz dit :

    Je vous suis sur route la ligne ! Je prends mon petit-déjeuner avec des fruits rouges de préférence du fromage blanc ou yaourt aussi de brebis des amandes et parfois une cuillère à soupe de flocons d’avoine. Je me régale et suis en bonne forme. Aucune sensation de faim jusqu’au déjeuner. Je mange 3 fois par jour équilibré et ne grignote absolument rien entre les repas. J’ai supprimé sans problème le sucre. Ne peux que recommander ce mode de nutrition !

  2. Jacqueline Durand dit :

    Bonjour,
    Pensez vous qu’un jour il soit possible de faire une lettre avec les fruits tropicaux. je demande cela car je vis dans un pays tropical. et pour faire dans l’air du temps » je préfère consommer ce qui pousse chez moi. : ananas mangues avocat bananes goyaviers letchis ,zatte , coeur de beuf (c’est un fruit en dessert pas une tomate) , sapotille,s karkadet (on dit groseille pei) bien sur citron oranges mandarine merci d’avance

  3. Jason catherine dit :

    Bonjour on recommande les VRAIES myrtilles pour bcp de bienfaits, MAIS on nous vend des BLEUETS sous l’appellation myrtilles, alors où trouver les VRAIES surtout qd ce n est pas la saison??? Et le jus en bouteilles est il du jus de myrtilles ou de bleuets? Ps sur la photo de l article ce sont des bleuets😞😞

  4. SILLIAU dit :

    Merci beaucoup Dr RUEFF pour toutes ces informations que vous mettez gratuitement à notre disposition. Vous êtes l’honneur de la vraie médecine avec ses principes hippocratiques : d’abord ne pas nuire et que ton aliment soit ton médicament.
    Longue et bonne vie à vous !
    Jean-Pierre

  5. Tamaya dit :

    Merci Dr Rueff pour vos précieux conseils ….en effet mon premier repas de la journée vers midi , après un jeûne de seize heures, est constitué de fruits de saison, banane, citron, plus myrtilles cranberries bais goji, amandes, noix du Brésil, graines de courge, noix. J ‘aime beaucoup ce mélange mais parfois cela me provoque des gaz…. moment éviter cela ?
    Félicitations et merci 🙏🏼

  6. Anne Quémard dit :

    Merci Dr Rueff pour vos lettres que je lis régulièrement.
    Question sur les FRUITS ROUGES : les BAIES DE CANNEBERGE séchées – vendues en vrac dans les magasins bio, donc bien pratiques – ont-elles les bonnes propriétés que vous citez ?
    Très cordialement,
    Anne Quémard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…